Le Prozac peut mener à la mort !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

D’après un extrait du livre “Médicaments effets secondaires : la mort”, écrit par John Virapen (ancien PDG d’Eli Lilly & compagnie en Suède) avec l’intervention du Professeur Even : 60 % de prescriptions ou de médicaments inutiles sont vendus 10 à 100 fois leur prix de revient à 25 millions de bien-portants. Dans son livre, John Virapen montre que de nombreux médicaments sont mis sur le marché, sans que soit étudié de près les effets secondaires, qui font pourtant des dizaines de milliers de morts chaque année à travers le monde.

Les médicaments psychotropes peuvent déclencher une “akathisie”, un sentiment d’angoisse très profonde avec impossibilité de rester calme et immobile, assis, debout ou couché. Cela peut conduire à des violences explosives et au suicide.

Les médecins prescripteurs ne s’attendaient pas du tout à cela avec le Prozac car le laboratoire pharmaceutique Eli Lilly n’avait jamais émis d’avertissement sur ce point, alors qu’il savait d’après les essais cliniques que certains patients avaient montré des signes d’akathisie.

En France, 30 % des plus de 65 ans en prennent au moins une partie de l’année et deux fois plus dans les maisons de retraite. David Healy, qui avait accès aux publications médicales aussi bien qu’aux documents internes de Lilly, affirma qu’il était réaliste d’estimer qu’un quart de million de personnes dans le monde ont fait une tentative de suicide consécutive à la prise de Prozac et que 25000 d’entre elles en sont mortes, soit 17000 tentatives et 1700 morts par an dans le monde.

Nous devons dénoncer les effets secondaires du Prozac ainsi que ceux des psychotropes, qui sont tout aussi dangereux.

Les bénévoles de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme organisent deux distributions de prospectus en boite aux lettres, une le lundi 8 septembre à Angers et une le mardi 9 septembre, pour dénoncer les effets secondaires des psychotropes pouvant mener à la mort.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est une association existant depuis 40 ans en France pour dénoncer les dérives psychiatriques. Elle reçoit chaque semaine des témoignages de victimes et de familles sur ces abus.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdhbretagne.org ou contactez-nous par téléphone au 02 41 34 60 03 ou par mail à ccdhbretagne@free.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »