Psychiatrie: un patient maltraité pendant 2 ans par un infirmier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un infirmier psychiatrique de l’hôpital Charles-Perrens à Bordeaux est poursuivi en justice pour avoir maltraité un patient de 35 ans avec une pince à viennoiseries. C’est une infirmière de l’établissement qui avait constaté les marques de la pince sur le bras du patient et avait alerté la direction ainsi qu’une association. La victime subissait depuis juillet 2013 des sévices physiques et des propos humiliants. Une enquête a été ouverte.

Toutes sortes de “traitements” sont administrés dans les hôpitaux psychiatriques français : contentions, camisole de force, chambre d’isolement, électrochocs, injections de médicaments, etc.

Les modes d’action et la fréquence de ces actes varient en fonction des établissements. Et cela car aucun moyen de contrôle ne permet de garantir les droits fondamentaux des patients. Ainsi, les psychiatres ont tous pouvoirs. Et les personnes internées étiquetées “malades mentaux” perdent toute crédibilité auprès du grand public et de la justice.

Il est de surcroit important de rappeler que les traitements médicamenteux peuvent entraîner une dépendance et des effets secondaires dangereux : convulsions, troubles cardiaques, amnésie, coma, agressivité, hallucinations, pensées et comportements suicidaires, etc.

Les droits humains les plus fondamentaux sont bafoués sous couvert de “santé mentale”. La CCDH demande que les autorités compétentes effectuent autant de contrôles que nécessaires pour éviter tout mauvais traitements.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est une association créée en 1974 en France pour dénoncer les abus psychiatriques et faire respecter les droits de l’Homme en psychiatrie. Nous sommes contactés chaque semaine par des familles et des victimes d’abus.

Pour plus d’information, contactez la CCDH au 01 40 01 09 70 ou à ccdh@wanadoo.fr, ou visitez notre site internet www.ccdh.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »