Prescription de drogues aux enfants: La CCDH dit NON.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Manifestation contre la prescription de drogues

Le groupe international de surveillance psychiatrique Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), un leader américain des droits civils et le roi Thomas Edgar Brown, leader du peuple autochtone de Khoisan en Afrique du Sud, ont uni leurs forces au Cap, Afrique du Sud, pour demander à l’Association mondiale de psychiatrie de mettre un terme à la prescription de drogues potentiellement mortelles aux enfants sud-africains.

Les manifestants ont défilé vers les locaux du Congrès international du Cap fin novembre pour protester contre le Congrès international de l’Association mondiale de psychiatrie et condamner l’étiquetage psychiatrique et la prescription de « drogues », potentiellement mortelles pour certaines, aux enfants sud-africains. Des guérisseurs traditionnels, des médecins, infirmières, enseignants, parents et enfants ont rejoint la CCDH marchant aux côtés des personnalités.

Stop aux psychotropes

La Ritaline et d’autres psychotropes hautement dangereux sont prescrits aux enfants sud-africains dans des proportions qui dépassent celles qui existent en Amérique. Pourtant la Ritaline, qui est un médicament de l’Annexe II (classification des substances les plus addictives à usage médical, comme la morphine, l’opium, la cocaïne et la codéine), s’avère être encore plus puissante que la cocaïne. Et malgré une « alerte aux drogues » en 2005 donnée par le Conseil sud-africain de contrôle des médicaments concernant les antidépresseurs qui augmentent considérablement le risque de suicide chez les adolescents, on continue à prescrire ces médicaments aux enfants et adolescents.

Etat des lieux des prescriptions

La CCDH demande à l’Association mondiale de psychiatrie d’arrêter d’étiqueter les enfants et de leur prescrire des drogues, c’est une pratique destructrice. Dans le monde, près de 20 millions d’enfants et de nourrissons se voient prescrire des médicaments psychotropes.

En 2009, Pfizer a accepté de verser 300 millions de dollars, il commercialisait illégalement l’antipsychotique Geodon (ziprasidone) ciblant les enfants et adolescents afin d’étendre l’usage non approuvé de la drogue. Il a maintenu sur sa liste de salariés une armée de plus de 250 psychiatres pour enfants aux États-Unis.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a été fondée en 1969 par l’Église de scientologie et par le Dr Thomas Szasz, professeur renommé de psychiatrie. Avec ses bénévoles œuvrant dans le monde entier, la CCDH dénonce les abus commis en psychiatrie: internements forcés, électrochocs, camisoles chimiques, etc. Elle contribue à protéger et sauver la vie de millions de personnes en dénonçant les crimes psychiatriques.

Pour plus d’information : http://www.ccdh.fr/

Contact presse : 01.53.33.52.09

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »