Les antidépresseurs seraient responsables de risques de crises cardiaques et d’AVC

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La Commission des Citoyens pour les droits de l’Homme (CCDH) organise une manifestation à Paris le samedi 30 septembre pour informer les Français des risques de surconsommation d’antidépresseurs.

D’après le site internet Medisite, les experts de l’Université McMaster au Canada expliquent dans une étude que les personnes dites « déprimées », mais sans maladies cardiaques, sont 33% plus susceptibles de mourir si elles prennent des antidépresseurs, par rapport à ceux qui n’en prennent pas.

En effet, les scientifiques pensent que les antidépresseurs sont dangereux car ils augmentent le risque d’une hémorragie majeure ou d’un saignement interne. La prise d’antidépresseurs augmenterait de 14% le risque de crises cardiaques et d’AVC chez les personnes sans maladie cardiaque.

De plus, les chercheurs pensent que les antidépresseurs endommagent les autres parties du corps. Les produits chimiques absorbés par les antidépresseurs (la sérotonine, les dopamines, etc..) seraient essentiels à certains organes majeurs du corps comme le cœur, les reins, les poumons et le foie.

L’auteur de l’étude, Paul Andrews, a déclaré : « Nous sommes très préoccupés par ces résultats. Nous ne devrions pas prendre de médicaments antidépresseurs sans comprendre précisément comment ils interagissent avec le corps. Je pense que ces médicaments pour la plupart des gens font plus de mal que de bien et que les médecins ne devraient généralement pas les prescrire. »

En plus d’engendrer des problèmes cardiaques très graves, les antidépresseurs peuvent également entraîner des effets secondaires dévastateurs tel que : insomnie, nausée, vomissements, maux de tête, anxiété, nervosité, irritabilité, tremblements, problèmes d’éjaculation, altération de la vision, suicide, etc..

Les antidépresseurs masquent la véritable cause des problèmes et détruisent l’organisme.

Malgré le danger que représentent ces drogues légales, plus de 6 millions de Français prennent des antidépresseurs. Plus de 62 millions de boîtes d’antidépresseurs ont été remboursées en 2016 par l’assurance maladie, pour un montant de plus de 285 millions d’euros.

La CCDH alerte les autorités depuis plus de 40 ans sur les dangers des psychotropes. Il est urgent de s’interroger sur le danger de ces drogues et sur les relations entre la psychiatrie et les laboratoires pharmaceutiques, aboutissant à des prescriptions de plus en plus nombreuses et à une surconsommation dangereuses.

La CCDH est une association spécialisée dans la protection des droits de l’Homme dans le domaine de la santé mentale. Elle reçoit chaque semaine des dizaines de témoignages de famille et de victimes abusées. Elle dénonce les pratiques inhumaines et dégradantes de la psychiatrie et œuvre pour le respect des droits et de la dignité des patients.

Contact :

01.40.01.09.70

ccdh@wanadoo.fr

www.ccdh.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »